Retourner à la liste

Quel système d’arrosage automatique pour mon jardin ?

Système enterré, goutte-à-goutte ou arroseurs rotatifs, ils répondent tous à des demandes bien spécifiques – jusqu'aux tous derniers modèles intelligents. Lequel de ces systèmes correspond à vos besoins

 

Entretenir son jardin ne rime pas forcément avec tour de rein. Pour éviter l’arrosoir, d’autres solutions existent. Qu’ils soient enterrés ou en surface, rotatifs ou goutte-à-goutte, les arroseurs automatiques trouvent leur place dans tous les jardins et se déclinent pour tout type d’utilisation. Comment choisir le vôtre ?

 

Vous avez élagué, planté, semé, aménagé votre jardin (ou vous avez fait appel à un professionnel), meublé votre terrasse et remis en service votre piscine. Il ne vous reste plus qu'à profiter des beaux jours... Pas tout à fait ! La grande problématique du jardin, outre la tonte, c'est l'arrosage.

Heureusement, les systèmes d'arrosage auto­ma­tiques facilitent grandement le quotidien des jardiniers amateurs. Fini les soirées passées à arroser chaque massif de fleurs, arrosoir à la main et fini de faire appel à votre voisin pour venir arroser vos plantes pendant vos vacances... Écologiques et économiques, ils permettent de réduire de 50 % sa facture d'eau. Les arroseurs automatiques proposent des systèmes adaptés à chaque type de jardins : potagers, massifs, jeune gazon, etc.

Système enterré, goutte-à-goutte ou arroseurs rotatifs, ils répondent tous à des demandes bien spécifiques – jusqu'aux tous derniers modèles intelligents. Lequel de ces systèmes correspond à vos besoins ?

 

Le système d'arrosage enterré

 

Comment ça marche ?

Le système d'arrosage enterré est principalement conseillé pour les jardins bénéficiant d'une grande surface. Un réseau de tuyaux souterrain alimente des sorties réparties sur l'ensemble de l'espace à arroser et est relié à un programmateur permettant de réguler l'heure, la fréquence et la durée de l'arrosage. Cet arroseur intégré est totalement invisible et permet de profiter d'un jardin à l'esthétique parfaite. Il est également reconnu pour son efficacité professionnelle. Mais attention, il existe quelques inconvénients à choisir ce type de système.

 

Comment l'installer ?

C'est sans doute le système le plus compliqué à installer. « Très peu de particuliers sont capables d'installer ce type de système seuls. Il vaut mieux faire appel à un professionnel pour être sûr d'éviter les dégâts », nous explique Quentin Taudon, conseiller Truffaut. Ce type d'installation nécessite de faire une multitude d'études au préalable : mesurer la pression de l'eau à son arrivée, choisir le type de sortie d'eau adéquat, choisir une implantation efficace...

De plus, le système enterré, comme son nom l'indique, nécessite d'être sous terre. Il faut donc creuser des tranchées dans lesquelles placer les tuyaux. Autant d'étapes délicates qu'il vaut mieux maîtriser pour ne pas avoir de mauvaises surprises à l'arrivée, comme par exemple, des fuites.

 

Les systèmes d'arrosage de surface

 

Comment ça marche ?

Dans la famille des systèmes d'arrosage, il y a également les arroseurs de surface, dits « mobiles ». Ce type de système convient particulièrement aux petites surfaces. Rotatif ou localisé, l'arrosage automatique de surface peut fonctionner à basse ou à forte pression et peut être programmé de la même manière que sa version enterrée. Peu discret, l'inconvénient principal de ce type d'arrosage pourrait être son manque d'esthétique. Souvent en plastique et constitué de nombreux raccords, il peut également souffrir de fuites.

 

Comment l'installer ?

Moins coûteux que les arroseurs enterrés, ils sont également plus faciles à installer. Le réseau de tuyaux est, cette fois-ci, posé à même le sol et peut être déplacé selon les besoins.

Dans un souci d'économie, prévoyez l'achat d'un programmateur pour gérer les installations pendant vos absences. Fixés en sortie de robinet et fonctionnant avec des piles, ils permettent de sélectionner des périodes (jours de la semaine) et des heures d'arrosage choisies selon des séquences régulières.

 

Le système d'arrosage à jet rotatif

 

Comment ça marche ?

Préconisé surtout pour le gazon et certains massifs de fleurs, l'arrosage tournant couvre des petites surfaces allant jusqu'à 150 m. Peu coûteux, c'est l'un des systèmes les plus plébiscités par les particuliers.

 

Comment l'installer ?

L'arroseur rotatif est équipé de deux ou trois bras horizontaux qui tournent sous la pression de l'eau. Certains modèles sont à poser à même le sol, d'autres sont à surélever par un pic ou un trépied. La pose est très facile, de simples raccords, une arrivée d'eau et un programmateur suffisent au bon fonctionnement de ce type d'arrosage mobile. Il existe des modèles pour fortes ou faibles pressions. Attention ! Mal réglé, le jet rotatif peut vite surcharger votre pelouse en eau.

 

Le goutte-à-goutte ou arrosage localisé

 

Comment ça marche ?

Pour un arrosage ultra-précis, le système d'arrosage goutte-à-goutte ou arroseur micro-percé, est le plus efficace. Il est notamment conseillé pour les potagers, les haies ou les massifs de fleurs. L'eau s'égoutte lentement vers les racines des plantes grâce à des tuyaux percés de petits trous. Il arrose la plante visée, et uniquement cette plante. C'est très certainement le système le plus économique de tous. Le plus grand avantage de ce type d'arrosage est qu'il permet d'éviter le surdosage (qui peut s'avérer fatal pour certaines plantes). Il est également apprécié pour sa capacité à éviter la prolifération de mauvaises herbes.

 

Comment l'installer ?

Son installation très simple est à la portée de tous, bien que certaines subtilités soient à maîtriser. Il est important de savoir que les gouteurs simples s'installent directement sur le tuyau principal ou au bout d'un micro-tuyau, les bouchons quant à eux doivent fermer une extrémité et sont utiles pour purger le système en hiver. « Ce système est très apprécié par les propriétaires de balcons, terrasses, ou jardins urbains car il permet d'avoir de belles fleurs sans trop s'en soucier », précise Quentin Taudon. L'on regrettera tout de même le manque de discrétion d'un tel équipement.