Retourner à la liste
La France compte a tourd'hui 732 équipements golfiques parmi lesquels golfs traditionnels de 9 trous et plus. 60 % des golfs ont plus de 25 ans, et certains doivent subir des travaux de rénovation.

La Ryder Cup 2018 s’est déroulé du 25 au 30 septembre 2018, au Golf National à Saint-Quentin-en-Yvelines, en France.  Plus grand évènement golfique au monde, cette prestigieuse compétition oppose l’Europe aux Etats-Unis, deux continents représentés chacun par leurs 12 meilleurs joueurs professionnels. Tiger Woods a défendu les couleurs des Etats-Unis ; et le leader de l’équipe européenne était l’anglais Justin Rose, actuellement numéro 1 mondial. Cette compétition s’est soldée par une large victoire européenne. Nous allons voir comment ce grand évènement sportif a contribué à booster le marché français du golf.

 

Premier sport individuel au monde avec 90 millions de joueurs, le golf connait, depuis une dizaine d’années, une baisse du nombre de ses adhérents dans les pays matures (Etats-Unis, Grande Bretagne, Suède…). En France, pour la première fois depuis 30 ans, les années 2012 à 2015 ont marqué un recul de la pratique du golf, recul légèrement enrayé depuis, en partie grâce à la Ryder Cup. La France compte aujourd’hui 410 261 licenciés, et le nombre de pratiquants réguliers est évalué à 800 000.

Les autres pays matures ont connu à peu près le même scénario : le nombre de pratiquants a baissé à partir de 2010, pour se stabiliser ou bien augmenter légèrement ces 2 dernières années. Seul le Royaume-Uni continue à perdre des adhérents.

Cette période de transition peut s’expliquer par les crises économiques successives. Les pratiques du foot et du tennis ont également reculé sur cette même période. Face à cette érosion, la Fédération Française de Golf a réagi et a mis en place une stratégie visant à développer le nombre de ses adhérents en parallèle de l’organisation de la Ryder Cup.

 

 

Cent nouvelles petites structures de type compact et pitch and putt

 

La France compte aujourd’hui au total 732 équipe­ments golfiques parmi lesquels 604 golfs traditionnels (de 9 trous et plus). 60 % des golfs ont plus de 25 ans, et certains doivent subir des travaux de rénovation. Par ailleurs, depuis 2007, de nombreuses petites structures de proximité (de type compact & pitch and putt, proches des centres urbains) sont sorties de terre, et concernent même l’essentiel des créations de golfs. En effet, la pratique occasionnelle du golf tend à se développer, avec plus de joueurs uniques qui jouent de manière moins intensive et moins régulière, et qui disposent de moins de temps. Beaucoup jouent au green-fee, à la journée. Ces petites structures visent à répondre à ces nouvelles attentes. Elles sont aujourd’hui au nombre de 128, et 100 sont actuellement en projet.

Par ailleurs, à l’occasion de la Ryder Cup, la Fédération Française de Golf a beaucoup œuvré à populariser le golf à travers diverses opérations de promotion.

Des opérations nationales d’initiations gratuites ont été menées. Chaque année, depuis la désignation de la France comme hôte de la Ryder Cup, plus de 350 clubs ont ouvert leurs portes aux non golfeurs désireux de taper leurs premiers coups de golf.

Paris s’est transformé à plusieurs reprises en un grand practice de golf accessible à tous. Dès 2013, la FFgolf s’est installée pendant deux jours et demi en plein cœur de la capitale avec son opération swing au Trocadéro. La Tour Eiffel a accueilli quelques jours plus tard une opération d’initiation insolite et gratuite pendant les vacances de la Toussaint. La FFgolf a lancé en 2018, le Ryder Cup Golf Tour, grande tournée nationale où le golf a investi les centres-villes de 11 grandes agglomérations (Marseille, Montpellier, Bordeaux, Lyon, Lorient, Rouen, Lille, Metz, Nantes, Dijon et Orléans). Enfin en 2018, en partenariat étroit avec la mairie de Paris, l’Hôtel de ville a pris le relais et accueilli, du 20 au 30 septembre, sur une surface de près de 3 000 m2, le village d’animation de la Ryder Cup avec la transmission en direct de la compétition. À cela s’est ajouté des opérations dans les écoles, afin de faire la promotion du golf auprès des plus jeunes, et de nombreux articles dans la presse.

 

 

7.5 millions de travaux engagés sur le golf National

 

Enfin et surtout, la Ryder Cup c’est 7,5 millions de travaux engagés sur le Golf National afin que le parcours puisse recevoir le troisième évène­ment sportif le plus médiatisé au monde (voir article Irrigazette Septembre/ Octobre 2016). L’objectif était de répondre aux exigences, notamment qualitatives, de l’évènement majeur que constitue la Ryder Cup, mais également d’inscrire le Golf National parmi les plus modernes et les plus exemplaires en matière de gestion environne­men­tale. Les principaux travaux engagés concernent : les adaptations du parcours Albatros ; la réfection et la création de routes et plateformes ; l’amélioration du système de drainage de l’Alatros ; le remplacement du système d’irrigation (Albatros, Aigle). Les travaux ont été financés en partie par la FFgolf et subventionné à hauteur de 4,7 millions par l’Etat et les collectivités loca­les. La FFgolf est désormais propriétaire d’un équipe­ment répondant aux plus hauts standards de qualité.

 

 

Développement du tourisme golfique

 

Alors que la présence de joueurs étrangers était marginale avant la désignation de la France comme pays hôte de la Ryder Cup, celle-ci s’est considéra­blement intensifiée depuis. Le golf est le premier sport dans l’industrie touristique mondiale. On estime à environ 7 millions le nombre de golfeurs européens, américains et asiatiques qui prennent des vacances liées à cette pratique. Une manne qui ne profite pas assez à la France, bien que les choses soient en train de bouger ; en hausse constante depuis 2011, le nombre de green fees vendus aux touristes a été multiplié par trois en France au cours des deux dernières années. Parmi la clientèle euro­péenne, la part de green fees vendus en 2018 aux joueurs britanniques est la plus élevée (48 %), vient ensuite le Benelux (16%) et les pays Scandinaves (7 %). Par ailleurs, le Golf National accueille de plus en plus de joueurs originaires d’Amérique, d’Asie et d’Océanie. Et cette internationalisation du golf français ne se limite pas au golf National. Une dynamique impliquant de plus en plus de golfs s’est durablement enclenchée.

 

Alors qu’une étude du ministère des Sports est en cours, les prévisions en matière de création de richesses, estiment la contribution de la Ryder Cup 2018 à l’économie française à plus de 226 millions d’euros. C’est notamment la construction de 100 petits golfs de proximité qui a créé de la richesse économique, tant en termes d’investissements, de contribution au PIB que d’emplois.