Retourner à la liste

Ryder Cup 2018 : un nouveau système d’arrosage pour le Golf National

 

On a coutume de dire que la Ryder Cup est au golf ce que la Coupe du Monde est au Football. C’est la troisième compétition sportive la plus regardée au monde, après les JO et le mondial de Football. Elle oppose les Américains aux Européens. Au sein de chaque équipe sont sélectionnés les meilleurs joueurs du continent. A l’automne 2018, le Golf National situé en France dans les Yvelines, aura l’honneur d’accueillir cette prestigieuse compétition

Le parcours de l’Albatros été totalement rénové en prévision de la Ryder Cup. Les travaux, supervisés par  Alejandro Reyes, très connu dans le milieu du golf, ont commencé en juillet 2015 et sont  en phase de finition. Alejandro nous accueille au Club House et nous explique qu’il a été embauché 4 ans auparavant, spécialement pour préparer le parcours à accueillir la compétition. La réfection totale du parcours visait  trois objectifs :

• la Ryder Cup 2018 doit accueillir 70 000 personnes chaque jour. Il a fallu construire des routes et des plates-formes pour accueillir les spectateurs. Et installer la fibre optique et l’eau potable sur le parcours.

• Le parcours doit être de haut niveau toute l’année. Un système d’arrosage avec couverture totale du parcours a été installé, ainsi qu’un « super » système de drainage.

• Le design du parcours a  été optimisé, avec la création de nouveaux départs et de nouveaux greens.

Selon Alejandro Reyes, « Les principales modifications se sont concentrées sur le trou n° 7 avec un nouveau départ, idem pour le 10, désaxé pour obliger un survol de l’obstacle d’eau, et pour le 14 pour être plus dans l’axe. Le fameux par 4 atteignable en un coup sera  le 13 avec la possibilité de pression aquatique… ».

 

Didier Comte de la société Imaginieur a été retenu pour la maîtrise d’œuvre des travaux d’arrosage et de drainage du golf National. Les sociétés Arrosage System (mandataire du groupement à hauteur de 80 %) et Sirev (conjoint à hauteur de 20 %) ont été choisies pour ce projet.

Yvon Cessou de la société Arrosage system m’accompagne sur le parcours.  Nous nous dirigeons vers  le parcours de l’Albatros, qui ne peut être joué que par des joueurs de haut niveau, dont l’index est inférieur à 20.

Juste devant le Club House se trouve le trou numéro 18, le final, qui est par conséquent très important. 70 000 personnes devront pouvoir s’assoir devant le trou, dans des tribunes, qui seront  montées juste avant la compétition.

Ce trou se déploie autour d’un lac et le green se trouve sur un petit îlot, au milieu du lac. 

Le Golf National compte aujourd’hui trois parcours, deux 18 trous, l’Albatros et l’Eagle, et un 9 trous, l’Oiselet. L’ensemble du site compte cinq grands lacs, et quatre ou cinq petits lacs tampons qui permettent d’évacuer le surplus d’eau. La présence de ces obstacles d’eau s’explique par les limons argileux du bassin parisien, peu perméables, qui auraient transformé les trous, entourés de buttes ou gradins naturels, en baignoires. Les eaux sont recueillies dans ces plans d’eau reliés, par canalisations enterrées, à la station d’arrosage. 

 

« Sur l’Albatros, la nouvelle disposition des arroseurs permet d’obtenir une couverture totale du parcours »

Pour accueillir la Ryder Cup 2018, les travaux d’arrosage ont été très importants : toutes les canalisations du parcours ont été remplacées, ainsi que les arroseurs. Les nouveaux arroseurs posés, des Toro Infinity, sont beaucoup plus nombreux qu’auparavant (sur certains fairways, il y en a jusqu’à 5 rangées), et ils sont disposés en triangle. Ceci permet d’obtenir une couverture totale du parcours et un meilleur coefficient  d’uniformité de l’arrosage. Cette nouvelle disposition des arroseurs devrait permettre de réaliser jusqu’à 30 % d’économie d’eau.

L’ensemble est maintenant piloté par le système de gestion centralisé Lynx® de chez Toro. Ce système à interface intuitive permet de consulter toute l'information essentielle concernant le système d'arrosage. Organisé par zone et par trou, le logiciel permet de contrôler l'arrosage en réglant les minutes de fonctionnement ou la pluviométrie, et de laisser le système calculer l'autre paramètre. Ainsi, l’utilisateur voit exactement quelle quantité d'eau il applique et combien de temps chaque zone sera arrosée.

Lynx fournit un résumé quotidien des performances de son système d'arrosage et permet de trouver rapidement les voies qui n'ont pas fonctionné comme prévu dans le rapport de terrain.

 

« Un système de drainage a été mis en place sur l’ensemble du parcours »

Nous nous dirigeons ensuite vers le trou numéro 2, un petit par 3 où se trouve la toute nouvelle station de pompage. À la station de pompage s’ajoute un système de ferti-irrigation ITC avec réceptacle de produits par dessous.

Au niveau du trou numéro 2, un grand lac permet de stocker l’eau de forage utilisée pour arroser le golf. Mais parfois, l’eau de forage vient à manquer. Un système de drainage a été mis en place sur l’ensemble du parcours. Les eaux de drainage arrivent dans les berlinoises et reviennent dans les lacs. Le drainage a été particulièrement étudié pour avoir la faculté de gérer de fortes pluies, éventuellement d’orages, et d’assainir toutes les zones sur les 140 hectares du parcours. Sur certains fairways, on peut encore voir les traces des tranchées creusées pour installer le système de drainage ; ces traces devraient disparaître d’ici à 2 ans.

 

« Des sondes tensiométriques permettent d’apporter de l’eau au millimètre près et au green près »

Nous nous dirigeons ensuite vers  le trou numéro 11, très beau par 3 avec un grand lac au milieu, complètement refait en prévision de la Ryder Cup. Les très bons joueurs peuvent le faire en un coup. Sur le fairway, on aperçoit une borne grise, point de relais du système logiciel qui commande par radio les sondes Toro Turf Guard. Ces sondes tensiométriques, qui se trouvent sur les greens, permettent d’apporter de l’eau au millimètre près. Une sonde est posée sur chaque green. Une borne peut couvrir deux greens à condition qu’ils se trouvent à moins de 150 mètres de la borne.

En se promenant sur le parcours, nous sommes surpris par la quasi-absence d’arbres. Mais cela  s’explique aisément par le fait que le parcours se devait d’être mature dès son ouverture et qu’il n’était pas envisageable d’attendre les 25 ou 30 ans nécessaires à la croissance des arbres. Le premier Open de France a été joué « dans sa maison » en 1991, soit 3 ans après la création du golf.

Et le golf compte un troisième parcours, l’Oiselet, pour les joueurs débutants. Au niveau de l’Oiselet se trouve aussi le grand practice où va être installé le village de la Ryder Cup. A la différence d’un tournoi, chaque jour de Ryder Cup doit proposer une pause déjeuner. Il faudra rassasier en deux heures 40 000 personnes dans sept ou huit restaurants répartis sur le parcours.

Après 9 mois de fermeture, l‘Albatros a rouvert, il a accueilli l’Open de France 2016 au mois de juillet. Et , il accueillera bien sur la Ryder Cup en  2018.