Retourner à la liste

Le recyclage du goutte-à-goutte

 

Depuis de nombreuses années, Netafim, grâce à l’irrigation goutte-à-goutte, a apporté en France et dans le monde d’importants avantages environnementaux pour l’agriculture et les espaces verts. Cela fait maintenant presque 50 ans que l’on a inventé l’irrigation goutte-à-goutte, le temps passe si vite ! 

Les améliorations obtenues dans les rendements des cultures, une meilleure efficacité énergétique, une main-d’œuvre à moindre coût, l’absence de pollution de la nappe et bien sûr la réalisation d’importantes économies d’eau expliquent la pénétration rapide du goutte-à-goutte dans le vaste marché des cultures de plein champs, comme les céréales et les cultures de base.

Netafim, en tant que leader mondial incontesté dans le domaine du goutte-à-goutte, a réalisé depuis plusieurs années déjà que  pour que les agriculteurs puissent tirer partie de ces avantages, une solution fiable pour recycler les tuyaux goutte-à-goutte que l’on retirait des champs devait être mise en place.

Particulièrement pour les produits utilisés annuellement tels que les tuyaux goutte-à-goutte à parois fines, souvent connus dans l’industrie sous le nom de gaine. Ces produits sont généralement remplacés chaque année lorsque les cultures sont récoltées et/ou retournées. Dans de nombreux pays, les sites d’enfouissement ou de déchargement facturent des sommes importantes pour récupérer ce plastique, d’où l’importance de trouver une autre solution pour le recyclage.

 

Une solution fiable pour recycler les tuyaux goutte-à-goutte que l’on retirait des champs devait être mise en place, et plus particulièrement pour les produits utilisés annuellement tels que les tuyaux goutte-à-goutte à parois fines, souvent connus dans l’industrie sous le nom de gaine.

 

Ainsi Netafim s’est-il lancé dans cette passionnante et importante mission.

Mais la mise en place  d’un programme de recyclage n’est pas chose aisée. C’est une affaire vraiment difficile, avec de nombreux éléments coûteux, qui mettent à mal la logistique et qui entravent considérablement les possibilités de revente du produit recyclé.

Tout d’abord, les tuyaux goutte-à-goutte usés sont souvent mélangés avec les films plastiques utilisés comme mulch et, traînés sur les champs humides, ils sont sales et mouillés. Souvent, d’autres plastiques ou caoutchoucs mélangés aux tas de tuyaux goutte-à-goutte dégradent la qualité du plastique collecté. Les tuyaux goutte-à-goutte, commercialisés sur de grandes étendues géographiques ne sont pas souvent rassemblés en tas, ce qui serait plus efficace pour le ramassage.

Ainsi, la coordination, la collecte, le broyage, le nettoyage et le retraitement sont très difficiles et souvent très chers.

De plus, une fois cette dépense de collecte absorbée, il n’existe pas réellement de marché intéressant pour la vente de tuyaux goutte-à-goutte salis, mélangés aux autres plastiques et non traités. Ils peuvent parfois être vendus non transformés sur des marchés étrangers comme la Chine mais le prix de vente du Kg ne couvre jamais les importants frais de collecte. La demande de la Chine peut parfois être un peu capricieuse, incohérente, la réglementation des importations change souvent et de ce fait, cette option est peu sûre.

Ainsi, à court terme, moyen et long terme, Netafim pense que la vraie solution est de trouver un moyen efficace de collecte et de nettoyer le matériau à un niveau suffisant pour couvrir les frais de collecte.

Il existe plusieurs débouchés pour ce matériau. Par exemple, il est possible de revendre ce plastique au niveau mondial, de façon plus intéressante, mais uniquement sous forme de boulettes de plastique recyclé.

Netafim a créé des programmes commerciaux associés au programme de récupération, que notre clientèle peut facilement accepter et utiliser.

 

Il est possible de revendre ce plastique au niveau mondial, de façon plus intéressante, mais uniquement sous forme de boulettes de plastique recyclé.

 

Par exemple, en France, Netafim propose le même programme de récupération pour ses vendeurs et sa clientèle. Les vendeurs appellent, demandant un ramassage et une équipe de coordination du Recyclage organise la récupération. Selon la zone géographique où s’effectue la récupération, les tuyaux goutte-à-goutte sont enlevés du champ et transportés sur un site voisin, où ils sont compactés en balles denses. Ces balles sont ensuite expédiées, parfois sur de longues distances, vers le site de recyclage de notre partenaire pour être traitées.

Pour arriver à couvrir ces coûts importants, les agriculteurs payent une taxe d’enlèvement par kg collectés en fonction de la distance. Si Netafim récupère ces produits souvent ou pour des clients importants, cette taxe d’enlèvement n’est généralement pas perçue.

 

 

En tant que leader sur le marché et pionnier dans le domaine du goutte-à-goutte, Netafim est fier de proposer ce programme à sa clientèle. Ceci va dans le sens de ses objectifs : fournir à ses clients et à ses vendeurs des solutions intéressantes pour leur réussite économique mais sans oublier d’améliorer l’aspect environnemental de l’agriculture moderne.