Retourner à la liste

L’arrosage en été

 

Il fait chaud, on a au jardin ou sur le balcon des plantes que l’on voudrait bien voir survivre...

Peut-être même vont-elles devoir s’accommoder de quelques jours d’absence pour congés (bien mérités !).

Quel est le meilleur moment pour arroser ?

De quelle façon pour ce que soit efficace ?

En quelle quantité ?

 

Quand ?

Tous les jours ? Mieux vaut arroser pas trop souvent, mais abondamment. Un arrosage quotidien est excessif, et sans rapport avec les cycles « naturels », qu'il perturbe alors, favorisant l'apparition des maladies, appauvrissant le sol très rapidement...

Matin ou soir ? L'arrosage le soir est idéal pendant les périodes de forte chaleur, car il limite au maximum les pertes par évaporation qui se produisent en journée.

Le matin est préférable si les nuits sont fraîches, et que vous craignez les gelées nocturnes (valable dans certaines régions à l'automne).

 

Comment arroser ?

La meilleure façon est en général « au goulot », c'est à dire sans former de « pluie » avec le tuyau, ou sans « pomme » à l'arrosoir.

En apportant l'eau directement au pied des plantes, on évite de favoriser la pousse des mauvaises herbes, les limaces et on limite la consommation d'eau.

Certains légumes apprécient cependant l'aspersion; c'est par exemple le cas des choux et des salades. Et bien évidemment, l’aspersion est la bonne façon d’arroser tous vos semis.

Besoins en eau

Catégories de plantes. L'arrosage dépend des conditions climatiques (période sèche, période pluvieuse), de la nature du sol (argileux ou sablonneux...), et de la nature des végétaux.

On peut classer les plantes en 3 catégories :

• celles qui exigent beaucoup d'eau : vous aurez soin de les arroser dès que la terre est sèche en surface,

• celles qui ont des besoins intermédiaires, que vous arroserez lorsque la terre est sèche à 4-5 cm de profondeur,

• enfin, les plantes « sèches », qui se contentent d'apports espacés, uniquement lorsque le sol est sec à 8-10 cm de profondeur.

Protégez vos massifs. On tire un coup sec sur le tuyau rempli d'eau et ça y est ! Une plante a fait les frais de l'opération...

Pour éviter ce genre de désagrément, rien de compli­qué : il suffit de planter aux coins des massifs et des plate-bandes que vous voulez protéger de petits piquets que le tuyau contournera.

Légumes. Le potager a ses propres exigences...

• certains légumes se contentent d'un arrosage très parcimonieux : ail, oignon, pomme de terre, asperge...

• inversement, les légumes ayant une surface foliaire très développée et/ou qui se développent très rapidement ont des besoins conséquents : courges, salades, tomates, aubergines, melons...

Tout est dans la mesure : trop peu d'eau, et vos radis seront petits, secs et ... très piquants ! Trop d'eau, et vos courgettes développeront immanquablement de l'oïdium!

Le paillage ? En été ? Mais oui ! On « paille » en hiver pour protéger du froid, mais en été, le paillage joue le même rôle de régulateur thermique, que vous utilisiez des écorces de pin, de la paille ou même de petits cailloux.

En évitant que la température ne monte trop au niveau du sol, le paillage limite l'évaporation.

Et en outre, il limite la pousse des mauvaises herbes, des gourmandes qui concurrencent vos chères cultures !       

 

 

 

Rubriques: