Retourner à la liste

Contrôle des mauvaises odeurs des étangs

 

La qualité de l’eau et la conservation de la propreté des plans d’eau sont devenues et continuent à être, au niveau mondial, un sujet brûlant. Avec, au niveau planétaire, une disponibilité limitée en eau sans danger et de qualité, il est nécessaire de tout mettre en œuvre pour la protéger et la conserver. L’aération des eaux de surface est un moyen simple et efficace pour atteindre ces objectifs.   

Les odeurs désagréables provenant des étendues d’eau stagnantes sont l’un des principaux griefs fait aux plans d’eau grands ou petits. Contrôler ces odeurs peut transformer un étang, d’handicap en atout. Un étang ou un lac sont des milieux vivants où des centaines de processus ont lieu chaque minute et chaque jour. Lorsque ces processus ne sont plus en équilibre, de mauvaises odeurs peuvent apparaître.

 

Le problème

 

La plupart des mauvaises odeurs ont pour origine une décomposition incomplète de la matière organique dans les zones benthiques ou au fond des étangs. Des millions de bactéries agissent constamment sur la matière organique, comme les débris de plantes mortes, les rejets des animaux, les brins d’herbe, les feuilles etc. Lorsqu’il n’y a pas suffisamment d’oxygène dissout, les bactéries ne peuvent pas décomposer totalement la matière organique. Ceci produit des mauvaise odeurs correspondant la plupart du temps à des composés sulfureux avec une odeur d’œuf pourri. Non seulement cela sent mauvais mais ces gaz peuvent être dangereux pour les organismes vivant dans vos étangs comme les poissons.

 

La solution

 

Aération et circulation sont les éléments clé pour combattre les mauvaises odeurs dans un étang. L’ajout d’une aération supplémentaire, aérateur de surface ou aération de style fontaine, vous permet d’aider la nature à assainir l’eau. L’oxygène présent dans l’eau n’est pas seulement utile aux poissons ou aux autres organismes vivant dans l’étang mais il permet également de réduire la matière organique et les polluants. Une teneur élevée en oxygène dans l’eau permettra aux bactéries naturellement présentes de décomposer plus rapidement la matière organique provenant du développement des plantes, des rejets des animaux et des polluants entraînés par ruissellement. On s’assurera également que cette décomposition est faite par des bactéries aérobies produisant du CO2 à la place de composés de méthane et de sulfure, avec moins de gaz nocifs et la réduction de mauvaises odeurs dans le lac.

 

Dans les lacs plus profonds ou avec des contours irréguliers, vous pouvez également utiliser un circulateur d’eau associé à un aérateur de surface ou à une aération de type fontaine. Le circulateur, en mélangeant et en mettant l’eau en mouvement, évite en surface la formation de zones stagnantes tout en assurant une oxygénation correcte du fond du lac utilisée par les bactéries lors de la phase de décomposition.

 

Une autre option est un système d’aération installé sur le fond. Ces systèmes utilisent de l’air comprimé envoyé à travers une canalisation lestée et posée sur le fond et reliée à un diffuseur émettant des bulles d’air qui montent vers la surface. Ce mouvement rapide vers la surface entraîne de grandes quantités d’eau favorisant l’aération et le mélange des eaux de profondeur. Ces systèmes sont limités aux applications de faible profondeur car leur efficacité est directement proportionnelle à la profondeur.

 

Combiner aération et circulation est une méthode simple et efficace pour réduire et éliminer les mauvaises odeurs d’un étang. L’apport d’un taux correct en oxygène dissout et la mise en mouvement de l’eau dans l’étang permettent au processus naturel de travailler plus efficacement et plus complètement et de vous donner un étang en meilleure santé et plus attractif.

 

 

www.kascomarine.com