Retourner à la liste
Pierre-Alain Madelaine

Nous avions eu le nez fin de souhaiter faire savoir qu’en France on ne manque pas d’eau.

Des records historiques de pluviométries, des nappes pleines, des inondations… Bref de l’eau partout.

Chaque matin, je me lève, vais aux toilettes comme tout le monde, et me réjouis de constater quand je tire la chasse : « Ouf, on a de l’eau »… Je ne serai pas obligé d’aller au fond du jardin demain matin.

Si cette eau était tellement rare et avait autant de valeur, n’aurait-on pas dû penser à la récupérer ? Ne doit-on pas présumer que les dirigeants des sociétés des eaux n’auraient pas investi depuis longtemps, leurs puissances financières le permettent très largement.

Oui, notre rôle de professionnel est d’économiser l’eau parce qu’elle coûte à chacun, c’est du civisme, oui notre rôle est d’optimiser les apports pour avoir de beaux végétaux.

Mais avant tout, notre rôle est de consommer de l’eau et de la remettre dans son cycle naturel, dans la terre, le ciel, les plantes. Tout cela pour participer à la vie.

On parle tellement du réchauffement climatique, de la chaleur accrue en ville. Quelle meil­leure solution que l’eau et les plantes pour abaisser la température ?

Les professionnels de l’arrosage, en France, ont un rôle essentiel dans la « vraie écologie ».

Le Synaa débute une nouvelle année, avec de nouveaux objectifs et avec de nou­veaux adhérents. Bienvenue à Somair Gervat, géant de la distribution, Solem, fabricant français de programmateurs intelligents et gérables à distance, aux deux nouveaux installa­teurs : Alp arrosage, savoyard renommé, et Enes, acteur Lorrain.

Le printemps approche, nous vous souhaitons à tous une excellente saison.

Rubriques: