Retourner à la liste

Le Golf de la Noria irrigué avec les eaux usées de Marrakech

 

Le golf de la Noria, près de Marrakech, est ouvert depuis le mois de novembre 2014, après 5 ans de travaux. Entièrement arro­sé avec l’eau recyclée de la ville, doté de nombreux plans d’eau et bordé de pal­miers, le golf de la Noria est une prouesse hydrauli­que, écologique et une merveille esthétique.

Succession de 6 plans d’eau décoratifs sur 1 500 mètres à travers le golf 

 

L’idée pour ce golf était de reconstituer un vil­la­ge marocain traditionnel mettant en valeur l’architecture et les paysages du Sud du pays. Ces paysages comprennent des monta­gnes, des champs, le désert, des vergers, une oasis, des villages et des palais. Pour cela, le dessin du parcours inclut ces diffé­rents éléments répartis en trois zones, selon le plan suivant : 

• les vergers d’oliviers et de lavande du trou n° 1 au trou n° 7, 

• le désert du trou n° 11 au trou n° 13, 

• les bassins rectilignes et les tours sur l’axe central traversant la propriété du nord jus­qu’au Club House. 

Devant le très moderne Club House « de style Bédouin », s’étend sur 500 mètres une suc­cession de plans d’eau de différentes lar­geurs. De part et d’autre de ces bassins se déploient les trous 9 et 18 du golf, avec fairways et greens impeccables et ver­doyants. La vue est spectaculaire. 

L’objectif était d’obtenir des bassins miroirs, avec une eau très calme, sans aucun remous. Or, cela est particulièrement difficile avec une eau peu profonde. « Nous avons construit des bassins peu profonds pour des raisons budgétaires » explique Didier Comte, de la société Imaginieur. Il a mis en place un système de retour gravitaire qui relie les bassins les uns aux autres. 

L’eau déborde sans remous à la vitesse d’un promeneur et permet d’obtenir une surface lisse, comme un miroir éclairé le soir. Le surplus d’eau dû aux rétrécissements des bassins « disparaît » dans des tubes qui rejoignent les bassins suivants. L’eau est ensuite filtrée grossièrement grâce à des cagots en plastiques qui sont situés dans les déversoirs aisément accessibles par des grilles de maintenance. 

Après un ressaut de l’eau, elle ressort dans un deuxième bassin rectangulaire, au niveau du trou n° 8, prolongé par un green rectangulaire, de la même forme que le bassin, et par une tour de garde dans l’axe.

"Le design du trou n° 8 est vraiment unique. Où trouver ailleurs un bassin rectangulaire, prolongé par un green rectangulaire, le tout surplombé d’une tour rectangulaire en pisé ?"

Ensuite, l’eau passe dans un grand système d’oxygénation enterré composé de 10 oxy­génateurs type CaprariOxyflow. Ce système a été enterré, car il est très bruyant. Il pourrait gêner les futures villas. 

Outre les oasis, le golf de la Noria est aussi un hommage aux paysages désertiques et montagneux du Maroc. Les trous n° 11 à 13 sont une référence au désert marocain. Les ombres dessinées par les bunkers de formes variées du trou n° 17, avec en toile de fond les sommets enneigés des montagnes du Haut Atlas, forment un paysage époustouflant ! 

 

Utilisation des eaux usées de Marrakech pour irriguer le golf 

 

Le système de gestion centralisée Toro Lynx permet de consulter toute l’in­for­mation essentielle du système d’arro­sage via une interface pratique et intuitive. Organisée par trou et par zone, la gestion cen­tralisée Lynx per­met de définir et de comman­der le système d’ar­ro­sage tel que l’utilisateur le souhaite. Il permet de contrôler l’arrosage en réglant les minutes de fonctionnement ou les pouces d’applications, et laisse le système calculer l’au­tre paramètre. Il gui­de l’utilisateur qui, en suivant la goutte d’eau indica­trice sur le plan d’arrosage, visualise les pos­tes, les trous et les zones désac­tivées, en attente ou non programmées. Enfin, il fournit un résumé quoti­dien des performances du système d’arrosage. 

"Le système d’arrosage du golf est composé de 1 800 arroseurs Toro DT 34 et 35, d’un système de gestion centralisée par satellites Toro Lynx, et de 54 000 mètres de tuyauterie". 

La consommation moyenne en eau du golf en été est de 3 660 m3/nuit. L’irrigation du golf se fait en­tièrement avec les eaux recyclées de la ville, qui arrivent directement du réseau de la nouvelle station d’épuration de Marrakech financée en partie par les programmes immobiliers. 

La station d’épuration, construite en 2008, a été modifiée en 2011 pour adapter l’eau traitée aux standards internationaux de qualité pour l’irriga­tion des parcs et jardins. Aujourd’hui, l’usine traite un volume annuel de 33 millions de m3 d’eau, ce qui correspond à la moitié de la consom­mation totale de la ville. Cette eau est utilisée pour irriguer la palmeraie, partie impor­tante du patrimoine de Marrakech, les espaces verts, ainsi que tous les grands programmes immobiliers et golfiques de la ville. Et le surplus permet de recharger les nappes phréatiques. 

 

Le système d’arrosage du golf de la Noria est constitué des dernières innovations Toro : La gestion centralisée Lynx, le réseau VP satellite et les tout nouveaux arroseurs de golf. Ce système permet d’arroser le golf de la Noria de manière optimale, en utilisant le moins possible d’eau, d’électricité et de main-d’œuvre.