Retourner à la liste

Le gazon synthétique : des utilisations nombreuses et diversifiées

 

Le gazon synthétique est une surface fabriquée à partir de matériaux synthétiques de façon à ressembler au gazon naturel. La plupart du temps, il est utilisé sur les stades pour des sports qui à l’origine se faisaient sur du gazon naturel. Cependant, il est maintenant utilisé dans les jardins d’agrément et pour les espaces verts.

Production du gazon synthétique

Extrusion des brins. Le matériau de base correspond à des granulés de polyéthylène et de polypropylène qui sont fondus et passés au travers d’une filière. Selon le mode d’extrusion utilisé, on obtient de longs brins ou un film qui est ensuite coupé en brins séparés. Les brins peuvent être extrudés de différentes façons, ce qui entraîne des différences dans leur structure.

Tuffetage et élaboration du tapis. Les brins sont ensuite tuftés au travers d’une trame en polypropylène. C’est la technique classique du tuffetage des tapis qui est également utilisé pour le gazon synthétique - des centaines d’aiguilles sont positionnées sur un support, poussent un brin à travers la trame et forment une boucle en revenant à leur position initiale.

La boucle est coupée si bien que les fibres vont se tenir droite pour former des touffes. Selon l’utilisation prévue, des lignes de différentes couleurs sont tuftées ou collées (durant l’installation) dans le gazon.

Pour maintenir les fibres sur la trame, un agent liant est appliqué sur le support et durci. Le gazon synthétique est ensuite transporté sous forme de rouleaux vers l’utilisateur.

Mise en place. Le gazon est installé sur une base aménagée selon son utilisation et les bords des rouleaux sont assemblés avec de la colle, de l’adhésif et parfois cousus ensemble. La fixation du gazon sur le sol dépend de la nature du tapis et de son utilisation. En fonction de son utilisation future, le gazon peut être rempli avec différentes combi­nai­sons de sable et/ou de granulats caoutchouteux TPE, EPDM, etc. pour apporter la stabilité et garantir les caractéristiques spécifiques du jeu.

 

Historique

C’est en 1965, sur l’Astrodrome de Houston au Texas que fut installé pour la première fois du gazon syn­thétique sur des surfaces impor­tantes. Aux USA, l’utilisation du ga­zon artificiel s’est généralisée à l’inté­rieur comme à l’extérieur dans les années soi­xante-dix, principale­ment pour le baseball et le football améri­cain. Cependant, les premiers gazons syn­thé­tiques étaient rêches et n’a­vaient pas l’apparence du gazon naturel.

En 1976, le gazon synthétique reçut une seconde impulsion. Lors des jeux olympiques de Montréal (Canada), les matches de hockey se déroulèrent sur du gazon synthéti­que en nylon. Au cours de la dernière décennie, il y a eu pour le hockey de nouvelles évolutions dans le gazon synthétique, correspon­dant à diffé­rents systèmes à base d’eau, revêtus de sable ou remplis de sable. Actuellement, la plupart des compétitions de hockey se déroulent sur du gazon synthétique. Son introduction a modifié ce sport de façon significative en rendant le jeu plus rapide et en permettant le développement de nouvelles techniques de jeu.

Dans les années quatre-vingt, les industriels commencèrent à concevoir des gazons synthétiques tout spécialement pour le football. Ils avaient des brins courts, le ressenti d’un gazon naturel et du sable de remplissage.

Dans les années quatre-vingt-dix, fut présenté le premier gazon synthétique avec du sable et du caoutchouc comme matériau de remplissage. Le confort des joueurs est devenu de plus en plus important dans la conception des nouveaux systèmes destinés au football.

Les toutes nouvelles générations de gazon synthétique combinent les caractéristiques du jeu, l’aspect et le ressenti du gazon naturel. L’utilisation du gazon synthétique pour le football est maintenant soutenue par l’UEFA, la FIFA et de nombreuses autres fédérations nationales.

 

Utilisations du gazon synthétique.

Au niveau mondial, les utilisations du gazon synthétique sont nombreuses et extrêmement diversifiées.

Ses domaines d’application se sont grandement élargis au cours des dernières années en raison de l’amélioration des technologies utilisées pour la production des brins et/ou des filaments et d’une utilisation pour les jardins d’agrément et les espaces verts.

C’est dans le sport que le gazon synthétique est le plus utilisé. Il se développe dans de nombreux sports de balle, tels que le hockey, le football, le football américain, le rugby et le tennis mais également dans des sports dont la popularité s’accroît tel que la crosse. Pour le golf, les aires autour du green et le green lui-même peuvent être en gazon synthétique.

Hockey. Au niveau international, le hockey professionnel et semi-professionnel se joue sur du gazon synthétique. Il est impossible d’imaginer de jouer des matches de la Coupe du monde ou du Trophée des champions sur une autre surface. Et même pour le hockey amateur, le gazon synthétique commence à bien se dévelop­per. Les principaux avantages cités par les utilisateurs sont l’uniformité et la rapidité de la surface qui permettent un jeu dynamique et intéressant. Pour le hockey, ce sont surtout les gazons totalement synthétiques, partiellement ou totalement remplis de sable qui sont utilisés.

Football. Dans certains pays, le gazon synthétique occupe déjà une place importante du marché. Dans les autres régions, il connaît un fort développement ou est juste en train de s’installer. Ceci est du en particulier au fait que les premières implantations de gazon entièrement synthétiques ou remplies de sable ne convenaient pas à la technique de jeu de football. Mais l’introduction de gazon rempli d’un mélange sable caoutchouc a changé la donne.

Pour la première fois, il était possible d’obtenir un aspect très proche de celui de l’herbe naturelle tout en maintenant la qualité du jeu. La reconnaissance, depuis 2005, du gazon synthétique par les associations internationales et par la FIFA et l’accord, pour que les matches de la Ligue des champions et de la Coupe du monde se déroulent sur des installations en gazon synthétique répondant aux normes, montrent bien cette nouvelle position positive.

Football américain, rugby. Dans ces sports, l’utilisation du gazon synthétique a également commencé à démarrer, comme pour les autres sports de surface. Ici, sa souplesse et sa durabilité sont reconnues comme les principaux avantages.

Tennis. Au tennis, différents modèles de gazon synthétique, spécialement conçus pour cette application, peuvent être utilisés en salle ou à l’extérieur.

Espaces verts. Ici, le champ d’application du gazon synthétique est quasiment illimité. Pour les installations publiques, le principal avantage est le faible coût de maintenance. Dans de nombreux cas, il est utilisé dans des régions où les conditions climatiques ne permettraient pas l’implantation d’une pelouse naturelle. Ceci est également vrai pour les jardins privés et les parcs.

Les types de gazon et de matériaux bruts utilisés dans la conception des jardins et des espaces verts diffèrent sur plusieurs points des gazons utilisés pour les installations sportives. Pour les espaces verts, l’objectif est d’obtenir une pelouse d’herbe verte avec une stabilité de longue durée aux UV.

 

Avantages du gazon synthétique

Les principaux avantages du gazon synthétique sont sa dura­bilité et ses coûts de mainte­nance relativement fai­bles par rapport à une pelouse naturelle. Ceci s’applique aux gazons destinés aux particuliers comme aux gazons dédiés aux espaces publics et tout particu­liè­re­ment aux différents types de gazon utilisés dans les appli­cations sportives.

Durabilité. Ici, plusieurs facteurs doivent être pris en compte. Si l’herbe ne pousse pas naturellement en rai­son des conditions climatiques ou/et de la position géographique, un gazon synthétique peut être une alter­native intéressante pour rem­pla­cer l’herbe ou pour utiliser la surface comme terrain de sport enherbé.

Les terrains de sport en gazon synthétique peuvent supporter un usage plus intensif que l’herbe naturelle. Ceci est particulièrement vrai pendant les périodes hivernales ou pluvieuses. La qualité de jeu et l’état d’un gazon synthétique ne sont pas dégradés lorsqu’il est utilisé dans de telles conditions climatiques.

Les installations et les brins d’un gazon moderne ont une durée de vie permettant de bonnes conditions de jeu pendant plus de dix ans, mais cela varie en fonction de la qualité du gazon, l’usage qui en est fait, l’utilisation?ou?non?de chaussures de foot appro­priées et de l’entretien.

Entretien. Bien que les terrains en gazon artificiel nécessitent moins de temps et d’argent pour l’entretien qu’un terrain en gazon naturel, ils doivent être correctement entretenus, ou ils perdront de leur qualité de jeu au fur et à mesure du temps. Vous ne pouvez pas simplement le laisser sans vous en occuper c’est pourquoi l’entretien d’un terrain en gazon artificiel est fondamental.

Le terrain nécessite un nettoyage et un brossage régulier afin d’égaliser la surface de jeu et de s’assurer que les fibres synthétiques ne se tassent pas, ce qui affecterait sa capacité d’absorption des chocs.

Le fait est qu’il peut sembler ridicule d’arroser les terrains synthétiques. Après tout ils ne poussent pas. Mais l’arrosage est bénéfique : pendant des périodes de chaleur, la température à la surface des terrains artificiels peut devenir si élevée, que cela peut géner les joueurs. De plus, cette élévation de température peut provoquer des brûlures en cas de frottement. L’eau lubrifiera, refroidira et stabilisera la surface.

 

Pourquoi arroser les terrains en gazon artificiel ?

Les fabricants et les installateurs s’accordent sur le fait que l’arrosage est un grand plus pour les conditions et le confort de jeu. L’arrosage d’un terrain en gazon artificiel peut être considéré comme faisant parti d’un programme d’entretien. Cela améliorera l’interaction ballon/surface, diminuera les mauvaises odeurs dans le cas où du caoutchouc recyclé serait utilisé, évitera aux algues et aux bactéries de se développer en arrosant avec du peroxyde d’hydrogène, augmentera la durée de vie du terrain, améliorera les conditions de jeu de la surface, diminuera la température de la surface de 33 % pendant des périodes de chaleur ; le problème de chaleur des surfaces en gazon artificiel peut être réglé grâce à un système d’arrosage automatique. Pendant la journée, un programme d’arrosage avec des départs multiples peut facilement rafraîchir la surface du terrain. Bientôt, l’arrosage des terrains de sport artificiels sera de plus en plus courant, surtout depuis que la FIFA en recommande officiellement l’usage.

 

Disponibilité et utilisation

Le gazon synthétique permet aux sportifs, hommes et femmes, ainsi qu’aux associations sportives de pratiquer leur sport comme ils le désirent. Il permet également, au niveau mondial, d’avoir des conditions de compétitions constantes et comparables dans la mesure où l’on a la même surface. Il est impossible de nos jours d’imaginer le hockey de haut niveau sans un gazon synthétique. Au footbal, il permet un jeu dynamique et de haut niveau. De plus, le gazon synthétique moderne utilisé sur les terrains de football permet d’obtenir des conditions de jeu identiques quelque soit le temps.