Retourner à la liste

Euro 2016 : un nouveau stade pour l’Olympique Lyonnais

L’installa tion d’arrosage est pilotée par un système de gestion centralisée SiteControl de Rain Bird

 

L’Olympique Lyonnais a souhaité faire construire son propre stade, le stade Gerland étant trop petit et appartenant à la ville de Lyon. Les travaux, qui se sont achevés en décembre 2015 ont coûté au total 455 millions d’euros. D’une capacité modulable de 59 000 pla­ces, le Parc Olympique Lyonnais impres­sionne par son immensité et sa moder­nité. À proximité, un grand centre d’en­traî­nement est en construction. L’en­sem­ble est arrosé avec un système d’arro­sage Rain Bird et piloté par une gestion centralisée par satellite SiteControl.

 

Système d’arrosage du terrain d’honneur

 

Nous nous dirigeons vers le terrain d’hon­neur avec Vincent Trottet de la société Rain Bird. Nous sommes accueillis par Marc Bisch de chez Id verde, société qui a réalisé l’installation d’arrosage du terrain d’honneur et des parkings.

Le terrain d’honneur est spectaculaire. Le sentiment d’être dans une enceinte fer­mée en accentue l’immensité. Blancs et parsemés d'une bande rouge et bleue au milieu, les sièges des virages sont aux couleurs du club, comme ceux des tribu­nes latérales.

L’installation d’arrosage compte 35 arro­seurs indépendants Rain Bird 8504, soit 7 lignes de 5 arroseurs espacés de 21 mètres. Les arroseurs sélectionnés sont des Rain Bird 8504. Seuls des arroseurs dont le diamètre est inférieur à 60 mm sont autorisés par la FIFA (risque de blessure nul pour les joueurs). L’installation compte 35 vannes, soit autant de vannes que d’arroseurs. Ainsi, chaque arroseur peut être actionné indépendamment des autres.

Le greenkeeper du stade, chargé de la programmation de l’arrosage, nous donne plus d’informations sur les besoins en eau du terrain : « On remet un peu d’eau tous les jours si c’est nécessaire. On réalise véritablement un arrosage sur-mesure ». Et il, reprend : « Lors d’un match, la pelouse est arrosée juste avant le match ou pendant la mi-temps, afin qu’elle soit le plus souple possible pour les joueurs ».  La société Parc et Sport a installé la pelouse du grand stade. Le gazon sélectionné pour le terrain d’honneur est de l’AirFibr de Natural Grass, technologie unique de pelouse hybride destinée aux terrains de football et de rugby de haut niveau.

Cette pelouse 100 % naturelle enracinée dans un substrat artificiel présente de nom­breuses qualité : résistance à toute épreuve, souplesse optimale, isolation thermique, très forte perméabilité et im­por­tante réten­tion d’eau utilisable… La pelouse est chauf­fée, afin d’obtenir une température com­prise entre 18 et 19° C. Cela évite le gel et permet un meilleur enracinement du gazon. L’instal­la­tion d’arrosage est pilotée par un système de gestion centralisée SiteControl de Rain Bird avec des satellites à déco­deurs. Ainsi, si l’ordinateur tombe en panne, les sa­tel­lites prennent le relais. « Dans un stade de ligue 1, on ne peut pas se permettre de tomber en panne d’arro­sage » explique Marc Bisch.

Par ailleurs, un système de récupération des eaux de pluies a été installé pour l’arrosage des pelouses. Au bord du terrain se trouve une cu­ve enterrée de 360 m3 qui permet de stocker l’eau. L’eau de pluie est récupérée via les toitu­res du stade et alimente la cuve. Lorsque l’eau de pluie vient à manquer et ne permet pas de rem­plir la cuve, de l’eau de forage (alimentée par un forage creusé sous le stade) prend le relais. Quatre pompes Grundfos sont immer­gées dans la cuve, trois pompes en fonction­nement et une de sécurité, pilotées avec trois variateurs de vitesse et une armoire électrique.

Au moment où nous visitons le terrain, de grandes rampes lumineuses éclairent la pe­louse. « C’est une séance de luminothé­rapie afin d’accélérer la repousse de la pelouse », explique M. Trottet, « Une manifes­ta­tion au eu lieu le week-end dernier et la pelouse a été abîmée ». Seul club de ligue 1 français proprié­taire de son stade, l’OL doit organiser des manifes­tations (de type con­certs…) en dehors des matchs afin de rentabiliser le stade.

 

Installation d’arrosage du stade d’honneur

• 660 mètres de tranchées

• 1 500 mètres de tuyau

• 35 arroseurs

• 35 électrovannes

• 4 pompe, dont une de secours

• une filtration à chaque pompe

 

L’arrosage des parkings

La société Id verde a également réalisé l’instal­lation d’arrosage des 9 parkings du stade. Bien que coûteux, l’OL a décidé d’enga­zonner les parkings afin de ne pas avoir à gérer les eaux de ruissellement.

L’installation d’arrosage des parkings compte 350 arroseurs Rain Bird 5505 et 29 électrovan­nes, le tout géré avec le sys­tè­me de gestion centralisée Rain Bird SiteControl. Le même système de gestion centralisée pilote l’arro­sage de la totalité du site (terrain d’honneur, parkings et centre d’entraînement). Contraire­ment aux ter­rains de foot qui sont arrosés quelle que soit la saison, l’arrosage des parkings ne fonc­tionne que l’été.

Pour les parkings, l’OL a sélectionné du gazon Placage Terrafoot®, mélange prêt à l’emploi composé de matériaux naturels, spéciale­ment élaboré pour les terrains de sport. Cette pelouse est insensible à l’eau donc jamais boueuse, indéformable, insensible au tassement, insensible au gel/dégel…

 

Installation d’arrosage des parkings

• 5 830 mètres de tranchées

• 6150 mètres de cannalisations

• 350 arroseurs

• 29 électrovannes

 

Le centre d’entraînement

Sur le centre d’entraînement, nous retrou­vons Adrien Monin de la société Deal Hydrau­lique ; Deal réalise l’installa­tion d’arrosage du centre d’entraînement.

C’est un immense chantier, les travaux sont en cours et la livraison est prévue pour le mois de juin.

Une fois terminé, le centre d’en­traî­nement comptera cinq terrains, un terrain d’entraî­nement et un terrain synthétique, ainsi qu’un bâtiment pour loger les joueurs. Le terrain en gazon synthétique ne sera pas arrosé, mais les six autres le seront.

Nous nous dirigeons vers un des terrains en cours de réalisation. Le terrain est arro­sé avec 7 lignes de 5 arroseurs dans le sens de la largeur, soit 35 arroseurs au total. Sept électrovannes, une par ligne d’arroseurs, sont installées. Les arroseurs sont des Rain Bird 8500 et les électrovannes des 200 PGA.

 

Installation d’arrosage du centre d’entraînement

• 217 arroseurs

• 49 électrovannes

• 2 pompes de 25 m3/h

+ une pompe de remplacement.

• Une citerne de 160 m3

 

Le terrain étant destiné à accueillir des matchs, la pelouse sera chauffée à 18-19 °C, comme sur le terrain d’honneur.

Un peu plus loin, un ouvrier est en train de creu­ser un trou avec une pelleteuse, dans lequel une citerne de 160 m3 doit être posée le lendemain. Elle sera alimentée via la citerne du stade d’honneur (eau de pluie et eau de forage).

L’ensemble sera également piloté avec le système de gestion centralisée Rain Bird SiteControl qui se trouve au niveau du stade d’honneur.

Le Parc Olympique Lyonnais a accueilli son premier match le 9 janvier dernier avec succès. Après 6 mois d’exploi­ta­tions, le nouveau stade sera habilité à re­ce­voir des matchs de compétition de ligue 1. Il accueillera notamment 6 matchs de l’Euro 2016, qui démarre en juillet prochain, la finale de la coupe d’Europe de rugby 2016, ainsi que le match d’ouverture et la finale de la coupe du monde féminine de football en 2019.

Fiche technique

 

Maître d’ouvrage : OL groupe – Foncière du Montout/Partenariat public-privé

Constructeur : Groupe Vinci

Groupe Vinci : Popoulus

Maître d’œuvre des espaces verts et pelouses stade d’honneur et centre d’entraînement : Parcs et Sports

Maître d’œuvre arrosage stade d’honneur : Id Verde

Maître d’œuvre arrosage centre d’entraînement : Deal Hydraulique