Retourner à la liste

Editorial par Françoise Thuillier

Avril 2002, avril 2017, que de bouleversements techniques en quinze ans !

Au printemps 2002 il n’y avait ni réseaux sociaux, ni smartphones.

Facebook a été créé en 2004, Twitter en 2006, et Steve Jobs a lancé l’IPhone, le premier portable intelligent en janvier 2007. L’irrigation s’est rapidement emparée de ces nouvelles technologies liées à l’arrosage de précision, par exemple les arroseurs goutte-à-goutte connectés à un ensemble de capteurs au champ (météo, humidité du sol, profil racinaire) ou à des outils de mesures satellitaires ou prédictifs, de façon à répondre aux besoins précis des cultures agricoles ou parcs et jardins en s’adaptant aux conditions climatiques. Sans oublier la maintenance essentielle de ces systèmes très sophistiqués.

Aujourd’hui, 80 % des habitants de la planète sont équipés d’un smartphone grâce auquel ils peuvent commander l’arrosage à plusieurs milliers de kilomètres de l’endroit où ils se trouvent, permettant une meilleure gestion des ressources ainsi qu’une préservation et un contrôle de la qualité des eaux et des sols.

Rubriques: