Retourner à la liste

Incendies catastrophiques en Californie, inondations dévastatrices dans le sud de la France, ouragans d’une violence inédite. Le monde que nous connaissons est en train de changer sous nos yeux. Pour autant, cette réalité est de moins en moins présente dans l’agenda politique de nos gouvernements. Le climat est un enjeu de civilisation, comme le sont aussi la biodiversité ou les ressources naturelles. Face à la carence des états les initiatives sectorielles ou individuelles peuvent, dans la mesure du possible, prendre le relais. Il n’est pas encore trop tard pour limiter les impacts du réchauffement climatique. Une prise de conscience a commencé avec les COP successives. La dernière en date, la COP 24 à Katowice ne va ni assez vite, ni assez loin. De nouvelles technologies ont vu le jour pour imaginer un futur propre, à chacun de les mettre en action. En attendant, continuons à arroser, avec l’espoir de rendre notre planète plus verte et plus accueillante.

 

Bonne année à tous de la part de toute l’équipe d’Irrigazette.

 

Rubriques: